文明.臺灣.環保.弱勢.文化.改變ing

2007-12-11

歐洲台灣人寫給法國總統Nicolas Sarkozy的一封信


轉載《歐台會》的信:更大的利益,更大的責任

法國總統Nicolas Sarkozy在2007年11月25至27日訪問中國,他談到非洲Darfur問題、伊朗、北韓以及緬甸軍事鎮壓僧侶問題時,要求中國負起更大的國際責任,也在死刑問題上向中國表達基本的人道關懷,對此我們深表肯定,也樂見中法間有助於人類自由平等發展的合作與交流。然而,中國惡劣的人權紀錄,絕不能用200億歐元的商業合同作為交換:在中國內部人權沒有改善,並且不斷擴張軍備,朝向軍事帝國主義發展的情況下,令人感到驚訝與不解的是:法國總統Sarkozy竟承諾協助在歐盟為中國解除因違反人權價值而引致的武器禁運。我們憂心:選擇與一黨專制的中國在普世人權價值上妥協,將導致正義犧牲在更大的暴力之中;我們認為:民主的法國,在承繼人權的光榮傳統下,理應對維護人權價值負起更大的責任! 。

同樣令人遺憾的是, Sarkozy跟隨著Chirac的錯誤腳步,在台灣問題上為討好極權中國作政治表態。Sarkozy不僅忽視台灣中國一邊一國的「現狀」的事實下,輕率「片面地」認為台灣是中國的一部分,還進一步否定台灣人決定自己前途的權利。「民主的」法國屢屢舉辦全國性公投,卻「片面地」斷然否定台灣2008年將進行的台灣「入聯公投」,實在令人感到諷刺;而為了對中國極權政權示好,卻蔑視民主台灣270萬公民連署的入聯要求、以及台灣人公投的權利,將使得以人權立國的法國蒙羞。



「自由的」法國向來標榜民主自主,卻在此時基於短視的商業利益,配合中國的霸權壓迫台灣,否定台灣要求被承認的國際基本人權;「平等的」法國向來尊重各國人民的公投權利,此時卻屈服於專制政權的指使,反對生活在民主制度下台灣人民所被平等賦予的公投權利;「博愛的」法國為了與中國交往,獲取短暫的商業利益,卻無視資本主義化的共產中國對自身與他國人民的壓迫。在這國際交流頻繁的21世紀,國際交流的目的,不僅是利益的交換,更重要的是價值的分享。1789年,法國在革命的浪潮中,高舉人權宣言的聖火,並將之傳布於全世界,使得人人都熟知並確認與生俱來的自由、平等與博愛的神聖不可侵犯價值。基於這光榮的歷史傳統,我們衷心期待法國政府繼續信守、分享並散播自由平等博愛的普世價值。因為,更大的利益,帶來更大的責任。對這些價值的繼續堅持,是法國偉大的所在。


歐洲台灣人公共事務會(FAPA en Europe)

歐洲台灣協會聯合會(EFTA)
Lettre ouverte pour M. Le président Nicolas Sarkozy

-- Plus d’intérêt, plus de responsabilité

10/ 12/2007


Cher Monsieur le Président,


Lors de votre visite en Chine du 25 au 27 novembre 2007, vous avez parlé des problèmes de l’Afrique, notamment de Darfour, de l’Iran, de la Corée du Nord et de la Birmanie pour solliciter la responsabilité de la Chine vis-à-vis de la communauté internationale. Vous avez également évoqué une réduction du nombre de peine de mort en Chine. Nous sommes enthousiastes que vos revendications vont conduire à des résultats réjouissants et que cette échange positive entre la France et la Chine va stimuler le développement de la coopération à l’amélioration de la liberté humaine en Chine.


Néanmoins, nous regrettons votre promesse d’aider la Chine par la levée de l’embargo européen sur les ventes d’armes à la Chine alors que le gouvernement chinois ne veut toujours pas admettre le crime commis lors du massacre de Tienanmen en 1989, que la situation des Droits de l’Homme ne s’est pas encore améliorée et que la Chine ne cesse d’élargir sa capacité d’armements en y attribuant 14% de son budget annuel. Nous voudrions vous rappeler que la levée de cet embargo sans tenir compte de la situation des Droits de l’homme en Chine entraînerait une catastrophe future. Cette potentielle levée sacrifiera la justice humaine du peuple chinois au profit d’une politique de violence plus imposante gérée par le gouvernement communiste autocratique. Nous pensons que la France démocratique doit exprimer le respect des victimes qui ont souffert du système autoritaire chinois et revoir sa responsabilité au lieu de « monnayer » la valeur des Droits de l’homme contre un contrat de 20 milliards entre la France et la Chine.


Par ailleurs, concernant la question de Taiwan, il est dommage qu’à l’instar de l’ex-président français Jacques Chirac, vous avez préféré flatter le gouvernement chinois. Nous sommes d’accord sur le fait qu’il y a une seule Chine dans le monde. Néanmoins, Taiwan ne fait pas et n’a jamais fait partie de la Chine communiste. Monsieur Sarkozy, vous insistez sur la politique de non-ingérence mais vous intervenez dans les affaires intérieures de Taiwan. En effet, vous ignorez le fait de statu quo selon lequel Taiwan démocratique et la Chine autocratico-communiste sont deux pays distincts, puisque vous pouvez aller à Taiwan avec un visa autorisé et délivré non pas par le gouvernement chinois, mais par le gouvernement taiwanais. Et notez que vous avez déni le référendum pour devenir un membre de l’ONU revendiqué via une pétition par 2,7 millions de citoyens taiwanais, alors que la France ne cesse de plaider pour un référendum pour l’intérêt et l’avenir des français.



Cher Président Sarkozy, il nous paraît inapproprié et paradoxal que la France de la liberté met l’accent sur la valeur de la démocratie tout en collaborant avec la Chine hégémonique dans l’oppression politique de Taiwan qui revendique son droit naturel et son désir modeste d’être reconnu dans la communauté internationale ; que la France de l’égalité respecte le droit du référendum des autres pays mais négligeant malheureusement le droit de référendum attribué au peuple taiwanais qui vit dans un système démocratique ; que la France de la fraternité a pour but son intérêt commercial en sous-estimant l’oppression de la Chine communiste imposée à son peuple et aux autres.


Nous voulons souligner que l’échange international ne sert pas seulement qu’à l’intérêt de chaque pays, mais il contribue aussi à partager et à répandre les valeurs fondamentales de l’Humanité. Nous croyons qu’en prenant votre responsabilité de garantir la fidélité à ces valeurs, vous mettrez en lumière la grandeur de la France, république de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.


EFTA(European Federation of Taiwanese Associations)

FAPA Europe (Formosan Association for Public Affairs)

總共有0個意見